REPORTAGE

Soyaux partenaire du collège de Neuville

Soyaux partenaire du collège de Neuville

REPORTAGE – Nous y étions la saison dernière pour l’échange entre le collège du frère de Papa’s et Simon Hébras, le professionnel niortais. Cette année, les invités et partenaires sont les féminines de Soyaux ! En présence du Président du club charentais de l’élite féminine, Denis Bodi, et de trois joueuses, la section sport études a écouté attentivement le modèle et peut avoir de beaux jours devant elle avec de tels partenariats…

Il y avait du beau monde à Neuville au collège Edmond-Rostand lundi soir ! Des élus, le président de l’ASJ Soyaux, trois joueuses dont la capitaine Marina Pascaud, leur entraîneur Jean-Claude Barrault, Simon Hébras le Chamois… Devant les professeurs de sport David Gandon (coach de la réserve ligugéenne) et Régis Picalosa, des élèves et quelques parents et éducateurs dont le collège de St-Jean-de-Sauves, le proviseur Mr Barrault a pris la parole. Imité par le Président de Soyaux qui a présenté la discipline authentique du foot féminin. A défaut de modèle dans la Vienne, le collège s’est tourné vers la Charente, un an après les Deux-Sèvres. Le Niortais Simon Hebras a permis l’an passé la visite du centre des Chamois par le collège neuvillois, ainsi qu’un match contre l’AJ Auxerre !

Pour l’occasion, Denis Bodi a donné un historique du club charentais depuis la création d’une association en 1968… L’ascension de Soyaux a été rapide après une séparation avec les… garçons. Un titre national en 1984 et seize saisons parmi l’élite avant de faire l’ascenseur jusqu’en 2013. Et la reprise sportive par Jean-Claude Barrault cet été ! Le maintien est presque assuré sportivement (lire les réponses de l’entraîneur, article abonnés à suivre). Le Président de l’ASJ Soyaux a conclu les échanges entre les gens présents et les trois joueuses, Amandine Guérin (jeune gardienne internationale), Marina Pascaud (capitaine) et Siga Tandia (située entre ses deux camarades en terme d’expérience). Chacun a pu poser des questions aux filles très abordables. Le club a même offert des invitations au match le 19 avril face à l’Olympique Lyonnais, multiple finaliste et double champion d’Europe !

On a ainsi pu mesurer le fossé avec le foot « business » du Real Madrid ou du PSG masculin. Le club (exclusivement féminin, des U6 aux seniors) dispose d’un budget de 300 000 €, soit l’équivalent d’un budget poitevin en 5e division nationale masculine. Les joueuses ne sont pas pros, à l’exception des grosses cylindrées de D1F comme à Lyon. Le premier gros transfert du foot français a été réalisé par le PSG version Qatar avec l’arrivée de Marie-Laure Delie de Montpellier. La progression nationale se poursuit également par les pôles de formation et l’apport de joueuses étrangères à l’image de la Suèdoise Lotta Schelin. Loin de Soyaux à peine médiatisé par la presse locale et surtout oublié par tous les autres, comme France 3 Poitou-Charentes qui préfère le derby des hommes entre Châtellerault et Poitiers, les deux derniers de CFA2…

Click to add a comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

REPORTAGE

Articles récents de la meme catégorie REPORTAGE

USMA

Romain Tardy : « Du bas niveau mais ça joue ! »

admin18 avril 2014
soc soleil

Antoine Quintard : « Sensibiliser les joueurs »

admin4 avril 2014
f b

François Blaquart voit demain

admin29 mars 2014
photo (33)

Les Couronneries, valeur sûre

admin26 mars 2014
photo (50)

Sedrick Nzondo : « Ils connaissent la maison »

admin28 février 2014
IMG_2647

« Jouer jusqu’à fin juin sans gêner la scolarité »

admin2 février 2014
logo soc

L’apprentissage par le jeu

admin1 février 2014
es oyre fb

Prudence à Oyré

admin31 janvier 2014
photo (40)

La réalité du terrain à Béruges

admin14 janvier 2014
)", ""); ?>