)", ""); ?> Sedrick Nzondo : « Ils connaissent la maison » – LA BISCOTTE : Le journal du foot régional
REPORTAGE

Sedrick Nzondo : « Ils connaissent la maison »

Sedrick Nzondo : « Ils connaissent la maison »

REPORTAGE – L’ancien joueur du Stade Poitevin et désormais entraîneur d’une équipe de jeunes aux Trois-Cités de Poitiers (U18) revient en détails sur le quotidien. Atouts, avenir rose, freins des instances, il explique la réalité telle qu’il la vit avec passion mais aussi beaucoup d’ambition. Entretien.

 

L’ambition régionale

L’équipe évolue en 1ère Division départementale après une première phase * dont on pourrait se passer en U18. Cela fait perdre un peu de temps et ceux qui ont le niveau peuvent jouer vraiment plus haut ! Certains s’ennuient face à des équipes où on va gagner par 9-1 ou 9-2… Et ce n’est pas marrant non plus pour les autres. On voulait finir avec le plus de victoires et au moins 50 buts ! On a les moyens de monter en régional. C’est l’objectif.

* La première rencontre de la deuxième phase (1ère Division) devait débuter le week-end dernier à Lhommaizé chez l’entente Montmorillon/Civray mais au tout dernier moment, les Poitevins ont appris le report ! Vive la communication des instances, comme tient à le signaler Sedrick… A ce propos, la reprise est fixée au 15 mars… par la 5e journée (sic).

L’agenda saccadé

On a passé deux tours en Coupe*. Et le District n’a pas programmé de rencontre pendant les vacances scolaires. Alors, on est obligé d’organiser des petits stages en interne pour ne pas les laisser. Ils ont un bon niveau et sont bien ensemble ! On fera des petits parcours avec des collations au Triangle d’Or à Poitiers. Et de manière à être prêt dès que ça reprendre pour être au taquet.

* Le challenge U18 du District a été divisée en phase éliminatoire en 7 poules de trois équipes (!), Les Trois-Cités ont joué trois matchs en trois mois pour se qualifier pour … rien, car la compétition a été annulée depuis. Il y aussi un championnat d’Excellence à côté, de… 13 clubs, qui va de septembre à juin.

Le renouvellement

On a aussi une très bonne génération U15 aussi. Avec les U18, il y en a beaucoup qui étaient partis plus jeunes à Buxerolles, Poitiers FC ou autre. Ils sont de retour, alors je retrouve la majorité des gamins. On peut compter 60% de nouveaux mais qui ont connu le club auparavant, un peu comme en seniors. Ils ont joué ensemble en benjamins, poussins… Ils connaissent la maison mais surtout ils ont ramené le niveau emmagasiné entre-temps dans leur ancien club ! C’est intéressant pour le groupe.

La transition avec les seniors

On a un bon effectif mais en choisissant une seule équipe de U18 et tout le monde l’accepte bien pour la concurrence ! Lorsqu’il n’y a pas de match en jeunes, ils jouent en séniors. On en a 3-4 qui jouent et même jusqu’à 6 dans ces cas-là. On commence à les préparer à y jouer. Souvent avec la 3. On en parle avec Roland Kabongo, l’entraîneur de la première pour en intégrer aussi en 2 (en D3) petit à petit…

 

Click to add a comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

REPORTAGE

Articles récents de la meme catégorie REPORTAGE

USMA

Romain Tardy : « Du bas niveau mais ça joue ! »

admin18 avril 2014
soc soleil

Antoine Quintard : « Sensibiliser les joueurs »

admin4 avril 2014
f b

François Blaquart voit demain

admin29 mars 2014
photo (33)

Les Couronneries, valeur sûre

admin26 mars 2014
IMG_2647

« Jouer jusqu’à fin juin sans gêner la scolarité »

admin2 février 2014
logo soc

L’apprentissage par le jeu

admin1 février 2014
es oyre fb

Prudence à Oyré

admin31 janvier 2014
photo (45)

Soyaux partenaire du collège de Neuville

admin15 janvier 2014
photo (40)

La réalité du terrain à Béruges

admin14 janvier 2014