)", ""); ?> Antoine Quintard : « Sensibiliser les joueurs » – LA BISCOTTE : Le journal du foot régional
REPORTAGE

Antoine Quintard : « Sensibiliser les joueurs »

Antoine Quintard : « Sensibiliser les joueurs »

REPORTAGE – Dans les coulisses de l’entretien physique d’un club de CFA2, La Biscotte s’est tournée vers les kinés du SO Châtellerault. Avec Antoine Quintard interrogé sur la structure en place, en binôme avec Adrien Maby, c’est toute une sphère physiologique qui peut gérer le quotidien d’un effectif aux petits soins…

La structure

L’an dernier, j’étais seul à être là tous les week-ends. Mais cette saison, Adrien Maby a effectué son retour. Diplôme à l’école de Poitiers, on travaille en collaboration un week-end sur deux. On se tient au courant des avancées et de l’état des blessures. Il intervient également le mardi au stade avec des séances spécifiques. Pour une 5e division nationale, tout est bien en place. On a même de quoi travailler pour un rang de National. Il y a aussi une salle dé kiné à côté du stade… Le club dispose d’une étiopathe avec Céline Sivault-Miot (une forme d’ostéopathie). Et si besoin, Buno Klein se tient à disposition à Châtellerault. Enfin, le préparateur physique Nicolas Adam propose des travaux musculaires adaptés. Il y a quelques saisons, il n’y avait pas une telle structure de soins.

L’état des troupes

On n’a pas beaucoup de boulot cette saison. C’est tant mieux même si on espère en avoir plus. Pour les blessures musculaires, on est épargné. Mais cela en raison du système de soutien, le suivi et la sensibilisation auprès des joueurs. Peut-être qu’auparavant, ils allaient moins spontanément s’en soucier. Ils peuvent consulter librement au cabinet, ils en ont pris conscience ! Et Geoffray Pénoty est très sensible aux soins. Il a une vraie attention psychologique et technique. Et les joueurs se sentent encadrés, c’était l’occasion de sensibiliser les joueurs. L’entraîneur est un bon allier !

Les difficultés rencontrées

On a trouvé parfois un synthétique pourri. Pas de la nouvelle génération. Alors, c’était très raide pour les articulations et notamment les lombaires. On a eu de gros problèmes de dos, surtout qu’ils n’ont pas toujours le matériel adéquat (chaussures à crampons). Sinon, c’est la fatigue qui peut immobiliser un joueur. Un problème musculaire peut écarter des terrains durant 4 semaines. Je pense également aux appuis qui peuvent être différents d’un poste à l’autre. Et il y a les entorses, sinon ce sont les « croisés ». Comme Bakayoko, il y a deux mois ou déjà Guillaume Bailly. Pierre-Antoine Makowski enfin qui est en bonne phase de rééducation actuellement.

L’individualisation dans le monde pro 

Autant il peut y avoir un écart avec le niveau régional, il y en a un autre avec le milieu professionnel. A Niort, un kiné est là à plein temps par exemple. Leur structure est encore plus évoluée. Un programme précis peut être appliqué individuellement. C’est là que ça peut être très adapté en fonction de chacun. Une préparation physiologique par joueur. A l’avenir, le joueur sera traité un peu comme un robot bien réglé en adaptant le travail à sa façon de jouer ! Un Kevin Vergerolle ne produit pas les mêmes efforts qu’un Teddy Audinet ou un Quentin Moriceau. On est loin de la muscu pour la muscu. Un défenseur pourra être sollicité par des chocs et demande de la force musculaire. Mais selon que le joueur est explosif, résistant, endurant, etc… c’est de la prévention. Vous imaginez les dégâts possibles pour un lendemain de soirée en niveau District. Même si c’est très aléatoire pour diagnostiquer une blessure de ligaments croisés, le risque y est forcément plus élevé… 

Click to add a comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

REPORTAGE

Articles récents de la meme catégorie REPORTAGE

USMA

Romain Tardy : « Du bas niveau mais ça joue ! »

admin18 avril 2014
f b

François Blaquart voit demain

admin29 mars 2014
photo (33)

Les Couronneries, valeur sûre

admin26 mars 2014
photo (50)

Sedrick Nzondo : « Ils connaissent la maison »

admin28 février 2014
IMG_2647

« Jouer jusqu’à fin juin sans gêner la scolarité »

admin2 février 2014
logo soc

L’apprentissage par le jeu

admin1 février 2014
es oyre fb

Prudence à Oyré

admin31 janvier 2014
photo (45)

Soyaux partenaire du collège de Neuville

admin15 janvier 2014
photo (40)

La réalité du terrain à Béruges

admin14 janvier 2014